Lever de rideau sur les journées de la Francophonie à Rabat

Lever de rideau sur les journées de la Francophonie à Rabat
Les journées de la Francophonie 2018 se sont officiellement ouvertes, lors d’une cérémonie mardi soir au Théâtre Mohammed V de Rabat, sous le signe de la pluralité des espaces francophones avec à l’affiche des activités culturelles, artistiques et sociales mettant en avant la langue française, et ce jusqu’au 31 mars.
Le programme de cette édition a été élaboré par le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Groupe des ambassadeurs francophones au Maroc, et l’Agence universitaire de la Francophonie au Maghreb (AUF). Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, le directeur régional de l’AUF, Jean-Luc Tholozan, a indiqué que pour célébrer la Journée mondiale de la Francophonie qui se tient le 20 mars de chaque année depuis 1990, un florilège très riche d’événements sont organisés au Maroc, notamment des ateliers d’entrepreneuriat tenus dans des collèges et lycées de Rabat, Salé et Témara, des concours d’éloquence, des tournées de chants et des tables rondes.
D’autre part, M. Tholozan a relevé qu’il existe aujourd’hui plus de 220 millions de locuteurs francophones sur l’ensemble des continents, précisant que ce chiffre devrait atteindre 700 millions à l’horizon 2050, avec 80% de locuteurs basés en Afrique. Il a, par ailleurs, fait savoir que la langue française constitue un “grand” vecteur d’employabilité pour les jeunes, expliquant que selon l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), 30% des offres d’emploi ne peuvent être pourvus à cause de la mauvaise maîtrise du français. Cette cérémonie d’ouverture, à laquelle ont assisté plusieurs personnalités dont des diplomates et artistes, a été marquée par un récital de piano d’Anne Queffélec, en marge duquel l’artiste s’est dite émue de pouvoir célébrer la Francophonie au Maroc, qui plus est à travers la musique, une langue universelle. “Je suis très touchée de voir à quel point la langue française est prégnante au Maroc”, a déclaré la pianiste à la MAP, notant qu’elle a eu, à de nombreuses reprises, l’occasion de sentir les liens d’amitié profonde qui existe entre le Royaume et la France.
Différentes villes du Royaume verront l’organisation, jusqu’au 31 mars, de manifestations originales et événements thématiques avec notamment des ateliers d’improvisation théâtrale, des ateliers d’initiation à l’innovation et l’entrepreneuriat social dédiés aux jeunes lycéens âgés entre 14 et 15 ans et des représentations de la chanteuse québécoise Klô Pelgag, selon les organisateurs.
Un débat autour du plurilinguisme porté par un collectif d’écrivains et d’intellectuels marocains interrogeant les enjeux sociaux, économiques, politiques et culturels de la diversité linguistique au Maroc, ainsi qu’un prix de la lecture juridique francophone de l’Institut juridique marocain, sont également au programme de cette fête de la Francophonie à laquelle se sont activement associés l’Association marocaine des enseignants de français, l’Institut français du Maroc et l’Université Mohammed V de Rabat.